fr

Informations

Inscrivez-vous au réseau Ouranos pour rester informé des opportunités et des nouvelles.

S’inscrire au réseau

Publications

Tout sur les dernières publications et nouvelles d'Ouranos.
Découvrez toutes les publications >

Nouvelles

9 Août, 2022

L’importance de s’adapter est une fois de plus mise de l’avant dans une nouvelle synthèse des connaissances

Lire la suite
8 Août, 2022

Poursuite assurée des recherches en adaptation aux changements climatiques

Lire la suite
20 Juin, 2022

Ouranos recrute un agent à l’administration des projets

Lire la suite

 

Effets des changements climatiques en Eeyou Istchee Baie-James

Séminaire/Webinaire |07.10.2021

Maintenant disponible en différé

11h | Modélisation des effets des changements climatiques sur les tourbières et leurs communautés végétales en Eeyou Istchee Baie-James

Conférencier : Marc-Frédéric Indorf, UQAT – Institut de recherche sur les forêts

Visionnez en différé

Dans un contexte de changements climatiques, les écosystèmes de la planète, dont les tourbières d’Eeyou Istchee Baie-James, Québec, Canada, sont déjà et peuvent continuer à être fortement affectés.  En raison de la forte présence de tourbières dans le paysage jamésien, entre 12 et 50 %, tout changement pourrait avoir des répercussions importantes sur les cycles biogéochimiques et les services écosystémiques au sein de la région.  Pour autant, l’état des connaissances actuelles du fonctionnement écologique et hydrologique des tourbières ne permet pas d’identifier clairement les enjeux ni la vulnérabilité de ces écosystèmes.  Donc ici, nous cherchons à améliorer nos connaissances de la région afin d’explorer les scénarios possibles à l’horizon 2100 et d’identifier les enjeux climatiques et biologiques.  D’abord des mesures botaniques et physico-chimiques de l’eau et de la tourbe ont été faites dans 36 tourbières de la région afin d’établir des données de référence et de comprendre les mécanismes des tourbières de la région.  Ensuite, le modèle DigiBog a été adapté pour simuler les différentes trajectoires possibles selon 20 simulations climatiques du CIMP5 appartenant aux RCP 4.5 et 8.5.  Les sorties montrent un assèchement général des tourbières de la région, suggérant une évolution progressive des tourbières vers des pessières à tourbe.  Cependant, il existe une grande incertitude liée à deux facteurs.  D’abord, les difficultés des modèles climatiques régionalisés à simuler les précipitations.  Puis les difficultés à mesurer et calibrer le modèle pour la conductivité hydraulique, l’évapotranspiration et la décomposition de la tourbe.  Malgré ces difficultés, nous avons démontré qu’il existe des seuils de basculement résultants de la réponse des tourbières aux changements de précipitations, mais plus particulièrement aux ceux des températures.

Restez informé

En rejoignant le réseau élargi Ouranos, vous recevrez l'infolettre trimestrielle ainsi que des opportunités.