Complémentarité et diversité Québec Mexique en matière de gestion de l’eau en contexte de changements climatiques

Ce projet permettra la consolidation du réseau de collaborateurs Québec-Mexique s’intéressant aux questions de modélisation hydroclimatique menant notamment à la signature d’une entente entre l’ETS et l’IMTA, visant à appuyer la mobilité entre les deux institutions et le développement de projets de recherche et de formation ciblant des défis communs aux deux territoires.

Détails du projet
Programmation scientifique
Programmation 2014-2019
Thématique(s) et priorité(s)
Gestion de l’eau
Début et durée
Décembre 2016 • Mars 2021
Statut du projet
Terminé
 
Responsable(s) scientifique(s)
Annie Poulin
École de technologie supérieure de Montréal

Contexte

Le projet s’inscrit dans le contexte de la volonté du gouvernement du Québec de renforcer les liens scientifiques avec le Mexique et s’appuie sur une collaboration de recherche scientifique initiée en 2010 entre l’École de technologie supérieure de Montréal et la Universidad Veracruzana (État de Veracruz, Mexique) notamment par le biais de projets réalisés par les professeurs Annie Poulin, Mathias Glaus et Rabindranarth Romero López.

L’intérêt de la collaboration repose sur la diversité des contextes territoriaux entre le Québec et le Mexique qui s’exprime autant d’un point de vue climatique et géographique que d’un point de vue de la vulnérabilité des communautés en regard des ressources hydriques et des connaissances nécessaires pour identifier des mesures d’adaptation.

Selon une approche globale, il y a un intérêt à aborder les aspects associés à la modélisation hydroclimatique et aux besoins des utilisateurs initiant une démarche d’adaptation.

Objectif(s)

  • Produire des connaissances nouvelles sur les extrêmes hydrologiques; 

  • Établir une structure d’analyse des échanges d’informations hydroclimatiques et d’outil d’aide à la planification de mesures d’adaptation.

Démarche

Axe 1:

  • Développement d’approches de modélisation tenant compte des sources d’incertitude principales sur les crues et visant à améliorer le niveau de confiance dans les projections;

  • Étude de la valeur ajoutée de la modélisation hydrologique à l’échelle sous-journalière;

  • Étude de l’incertitude provenant des formulations d’évapotranspiration potentielles en modélisation des étiages.

Axe 2:

  • Élaboration du réseau d’échanges d’information basée sur une approche empruntée à l’analyse des réseaux sociologiques et comparaison du portrait associé aux deux territoires;

  • Développement d’une structure matricielle d’analyse de sensibilité d’un territoire en appui à une démarche d’identification des mesures d’adaptation : étude de territoires Québec-Mexique.

Résultats

Tirant profit des diversités territoriales et hydroclimatiques entre le Québec et le Mexique (Figure 1), le premier axe du projet a permis de:

  • Développer des stratégies de définition et validation des modèles hydrologiques en conditions climatiques contrastées, ciblant spécifiquement la modélisation des crues;

  • Développer des méthodes permettant d’agréger des simulations climatiques et hydrologiques dans le but de réduire l’incertitude sur la projection des crues;

  • Analyser la valeur ajoutée des données disponibles et de la modélisation hydrologique des crues à l’échelle sous-journalière dans les bassins versants réactifs;

  • Identifier l’importance de l’incertitude provenant de l’interaction modèle hydrologique-formule d’évapotranspiration dans les études d’impacts des changements climatiques sur les étiages.

Figure 1

Figure 1 - Diversité hydroclimatique entre le Québec et le Mexique et au sein de territoire mexicain (Précipitations totales annuelles moyennes (mm éq. eau /an)

 

Selon les résultats du second axe du projet, les informations disponibles pour appréhender un processus d’adaptation sont similaires entre les deux territoires (majoritairement des rapports) même si, pour le Québec, elles apparaissent plus spécifiquement adressées à une échelle sous-nationale/nationale (municipalités/province) contre des échelles fédérales et d’État au Mexique. Pour les acteurs du territoire qui réalisent une démarche d’identification de mesures d’adaptation, les informations permettent d’appréhender les principaux enjeux et les impacts associés aux aléas hydroclimatiques.

Néanmoins, la collaboration spécifique avec une communauté au Québec a mis en évidence que l’identification de mesures adaptées aux spécificités locales nécessite une information à plus fine résolution spatiale et une approche permettant de caractériser les relations entre l’aléa (cause) et les éléments du territoire (ouvrages et infrastructures de services).

Ce constat a mené au développement d’un outil d’analyse de sensibilité du territoire aux aléas hydroclimatiques. L’outil a été appliqué aux municipalités du bassin versant de la rivière St-Régis au Québec en bénéficiant de la dynamique de la communauté de pratique de la Rés-Alliance, un projet piloté par le ROBVQ. Il a également été adapté et appliqué à deux municipalités mexicaines.

Retombées pour l'adaptation

Au Québec, le projet a permis le renforcement des liens entre l’équipe de recherche, la SCABIRC (OBV de la St-Régis) et le ROBVQ (Axe II).

Des projets de collaboration se poursuivent et abordent spécifiquement des questions liées à l’adaptation aux changements climatiques en gestion de l’eau. Ils mettent en oeuvre des approches méthodologiques ayant une portée générique et offrant le potentiel d’applications spécifiques au Mexique. Suite à leur finalisation, ils feront l’objet de discussions avec les partenaires mexicains.

Consolidation du réseau de collaborateurs Québec-Mexique s’intéressant aux questions de modélisation hydroclimatique
menant notamment à la signature d’une entente entre l’ETS et l’IMTA, visant à appuyer la mobilité entre les deux institutions et le développement de projets de recherche et de formation ciblant des défis communs aux deux territoires.

Retombées importantes en matière de formation de personnel hautement qualifié provenant du Québec et du Mexique.

Publications scientifiques

Date
Titre
Auteur
Type de document
Langue(s)
2022
Complémentarité et diversité Québec-Mexique en matière de gestion de l’eau dans le contexte des…
Poulin, A., Glaus, M.
Français

Financeurs

Autres participants

  • Université de Veracruz

  • Ministère Environnement et Lutte aux Changements climatiques (MELCC)

  • Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ)

  • Institut mexicain des technologies de l'eau (IMTA)

  • Commission nationale de l’eau du Mexique (CONAGUA)

Projets connexes

button back to top