Améliorer la réponse aux besoins psychosociaux des individus et communautés touchés par des aléas climatiques dans les régions de l'Est-du-Québec

Ce projet permettra notamment l'amélioration des capacités communautaires et municipales quant à la prise en charge du rétablissement communautaire en cas de sinistre climatique.

Détails du projet
Programmation scientifique
Programmation 2014-2019
Thématique(s) et priorité(s)
Santé
Début et durée
Septembre 2016 • Novembre 2020
Statut du projet
Terminé
 
Responsable(s) scientifique(s)
Geneviève Brisson
Université du Québec à Rimouski
Lily Lessard
Université du Québec à Rimouski

Contexte

Au Québec, les services d’urgence offerts avant ou lors de sinistres (phases de préparation et d'intervention) sont reconnus efficaces pour répondre aux besoins des populations touchées. Les approches sont toutefois incomplètes au moment de la phase de rétablissement qui débute dans les jours ou les semaines suivant l'exposition à l'aléa. Cette situation s’avère particulièrement préoccupante dans les milieux éloignés des grands centres urbains, où on trouve habituellement moins de services.

Ce projet s'intéresse aux processus de réponse psychosociale dans les communautés de l'Est du Québec exposées aux aléas comme l'érosion des côtes et les événements météorologiques extrêmes, qui deviendront plus fréquents avec les changements climatiques.

Objectif(s)

  • Prévenir ou réduire les problèmes de santé mentale et les impacts psychosociaux et sociaux associés aux sinistres causés par des aléas naturels climatiques;

  • Favoriser le déploiement efficace d'approches permettant de prévenir ou atténuer les effets de ces impacts, et de maximiser les capacités des individus et des communautés;

  • Proposer des façons d'améliorer et de raffiner les politiques publiques et les outils existants, dont les plans d’urgence (Mission santé), les modules de formation et les recommandations cliniques.

Démarche

  • Volet 1 | Recension de la littérature pour identifier les impacts psychosociaux en contexte d’événements météorologiques extrêmes et des facteurs susceptibles d’influencer la vulnérabilité à ces impacts en milieu rural;

  • Volet 2 | Réalisation d’études de cas pour valider la littérature et connaître les besoins du milieu;

  • Volet 3 | Développement d’outils favorisant l’intersectorialité et l’interdisciplinarité pour améliorer des actions cliniques et communautaires afin de réduire les impacts psychosociaux des événements météorologiques extrêmes;

  • Volet 4 | Développement d’outils d’aide à la planification pour prévenir ou réduire les impacts psychosociaux et sociaux et sur la santé mentale, ainsi que de leurs facteurs de vulnérabilité.

Résultats

Revue de littérature

Les résultats de la revue de littérature démontrent que les impacts psychosociaux sont de deux natures : individuelle et collective. Au plan individuel, notons les effets sur les habitudes et la qualité de vie, les effets sur le bien-être psychologique et les troubles mentaux. Au plan collectif, notons les modifications du milieu de vie, les modulations de la relation entretenue avec le milieu, les effets sur la qualité des relations sociales et familiales, et les controverses liées à la gestion de la crise ou du rétablissement.

Études de cas

Les études de cas réalisées, traitant de trois aléas climatiques (inondation à Gaspé, érosion côtière à Percé et feux de forêt à Baie-Johan-Beetz) ont permis de dégager des constantes, notamment l’importance de considérer les éléments contextuels lors de la mise en place de mesures d’adaptation ainsi que les contextes socio historiques pour bien saisir les impacts vécus. En effet, les changements climatiques ne sont pas les seuls enjeux qui traversent la gouvernance municipale, les conflits latents ou préexistants ainsi que les budgets peuvent également se répercuter sur la manière dont sont prises en compte les situations climatiques.

Par ailleurs, les municipalités à l’étude sont acteurs de leur développement et tissent leur propre organisation sociocommunautaire, formelle et informelle, point essentiel dans la capacité à faire face aux événement météorologiques extrêmes et à leurs suites. Au plan de la réponse aux événements, les mesures mises en place ne s’avèrent pas suffisamment longues pour permettre un réel rétablissement, qui est souvent bricolé par les principaux intéressés.

Réalisation de deux outils

La revue de littérature et les études de cas québécois ont donc mené à la réalisation de deux outils.

Le premier est une boîte à outils d’interventions cliniques et communautaires visant la réduction des impacts psychosociaux pour les personnes et les collectivités. Elle regroupe 23 interventions pour chacune des phases d’un sinistre avec une attention particulière donnée à la prévention (cercle vert figure 1). Elle est constituée pour favoriser l’intégration des approches entre les secteurs communautaires et le système de soins formels.

Figure 1

Figure 1 Modèles d’approches intégrées pour réduire les impacts des événements météorologiques extrêmes

Le deuxième outil est une grille de planification permettant aux instances municipales de travailler avec leurs partenaires intersectoriels à l’identification des vulnérabilités communautaires aux impacts psychosociaux liées aux événements météorologiques extrêmes en contexte des changements climatiques et de solutions adaptées.

Tableau 1

Tableau 1 | Facteurs influençant les vulnérabilités aux impacts psychosociaux en cas ÉME en milieu rural

Retombées pour l'adaptation

Retombées pour l'adaptation

Mise à jour des ressources utiles pour la caractérisation et l’analyse des communautés du point de vue des vulnérabilités aux impacts psychosociaux des événements météorologiques extrêmes;

Amélioration des capacités communautaires et municipales quant à la prise en charge du rétablissement communautaire en cas de sinistre climatique;

Sensibilisation accrue des intervenants sociaux et de la santé par rapport aux impacts psychosociaux des changements climatiques et aux rôles attendus;

Mobilisation et sensibilisation des acteurs à la nécessité de l’action intersectorielle pour faire face aux changements climatiques en proposant des outils concrets d’intervention et de planification;

Amélioration du continuum des mesures d’urgence et des capacités d'intervention sanitaire et psychosociale en région rurale en cas de sinistre lié à des événements météorologiques extrêmes pour limiter les impacts psychosociaux.

Publications scientifiques

Date
Titre
Auteur
Type de document
Langue(s)
2020
Amélioration de la réponse aux besoins psychosociaux des individus et communautés touchés par des…
Brisson, G., Lessard, L.
Français
2021
Impacts sur la santé mentale des inondations de la rivière Chaudière en Beauce dans un contexte de…
Leclerc, T., Lessard, L., Brisson,G., Bouchard…
Français
2020
Trousse d’outils pour réduire les impacts psychosociaux des populations touchées par des événements…
Français
2020
Rapport technique de la trousse d'outils pour réduire les impacts psychosociaux des populations…
Lessard, L., Simard, D., Lafond, A.
Français

Financeurs

Autres participants

  • Institut national de santé publique du Québec

  • Laboratoire de recherche sur la santé en région (LASER)

  • Université du Québec à Montréal (UQAM)

  • Université Laval

  • Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB-Paris)

  • Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent

Projets connexes

button back to top