Étude économique des impacts et de l’adaptation aux changements climatiques sur le fleuve Saint-Laurent

Ce projet fournit une première estimation des impacts économiques potentiels des bas niveaux du fleuve Saint-Laurent sur six secteurs d’activités importants. Il a du même coup permis le développement d’expertises et de collaborations autour des enjeux et défis de l’adaptation aux bas niveaux d’eau du Saint-Laurent.

Détails du projet
Programmation scientifique
Programmation 2014-2019
Thématique(s) et priorité(s)
Gestion de l’eau
Début et durée
Décembre 2013 • Mars 2016
Statut du projet
Terminé
 
Responsable(s) scientifique(s)
Ouranos
Ouranos

Contexte

Les impacts potentiels des changements climatiques sur le fleuve Saint-Laurent, ses écosystèmes et les activités socio-économiques qui en dépendent sont une source de préoccupation pour plusieurs acteurs au Québec. Diverses études ont mis en lumière la possibilité d’assister à une diminution des apports en eau aux Grands Lacs et à des épisodes de plus faibles débits et de bas niveaux dans le Saint-Laurent.

Dans ce contexte, ce projet consiste à réaliser une analyse économique des impacts potentiels des bas niveaux d'eau et des options d'adaptation possibles pour six secteurs d'activités importants dans le tronçon fluvial du Saint-Laurent entre Cornwall et Trois-Rivières : le transport maritime, les croisières et la navigation de plaisance, l'approvisionnement municipal en eau potable et le rejet des eaux usées, la production hydroélectrique au barrage de Beauharnois, les services écologiques et la pêche récréative au Lac Saint-Pierre ainsi que la valeur foncière des propriétés riveraines.

Objectif(s)

  • Évaluer les coûts économiques des impacts potentiels des changements climatiques et, en particulier de la baisse des niveaux d’eau sur six secteurs d’activités ciblés;

  • Évaluer les coûts et les avantages de diverses options d'adaptation et contribuer à éclairer la prise de décision;

  • Réaliser une analyse intégrée des études sectorielles pour favoriser des mesures d'adaptation cohérentes et complémentaires.

Démarche

  • Identification de deux scénarios hydroclimatiques pour le futur utilisés dans les études sectoriels;

  • Identification des impacts des bas niveaux d’eau et évaluation de leurs coûts dans chacun des secteurs ciblés, sur la base d'hypothèses communes (période couverte et taux d'actualisation appliqués);

  • Identification d'options d'adaptation en concertation avec des experts et acteurs du milieu et analyse coûts-avantages (ACA) ;

  • Analyse intersectorielle des impacts et options d'adaptation et collaboration avec le «Council of the Great Lakes Region» et «Mowat Center» pour une analyse plus intégrée à l'échelle des Grands-Lacs et du fleuve Saint-Laurent.

Résultats

L’étude suggère que des épisodes de bas niveaux d’eau du fleuve Saint-Laurent dus aux changements climatiques pourraient avoir, au cours de la période 2015-2064, des impacts économiques sur les six secteurs évalués. Des options d’adaptation ont cependant été identifiées pour la plupart de ces secteurs et pourraient limiter les impacts, voire se traduire par des bénéfices significatifs.

Services écologiques

Les impacts économiques les plus importants de la baisse des niveaux d’eau du Saint-Laurent seraient associés à la perte de biens et services écosystémiques au lac Saint-Pierre, évaluée entre 878 millions et 2,3 milliards de dollars. Diverses mesures d’adaptation telles que la restauration des zones riveraines et des plaines inondables, la modification des pratiques agricoles, l’amélioration du traitement des eaux usées, la protection des habitats ainsi que des efforts de sensibilisation seraient rentables selon l'analyse coûts-avantages.

Transport maritime

Des niveaux d’eau sous le «zéro des cartes» peuvent limiter la capacité de chargement des navires, en particulier les porte-conteneurs. Selon les hypothèses de l'étude, les pertes de chargement se situeraient entre 38 M$ et 70 M$. Les options d’adaptation les plus pertinentes économiquement seraient une combinaison de dragage et de dégagement sous quille dynamique, ce dernier consistant à intégrer des informations en temps réel pour optimiser le chargement en fonction de la colonne d’eau disponible ou prévue.

Le coût total des mesures est d’environ 12 millions de dollars. Une analyse réalisée au moyen des valeurs actuelles nettes montre que les avantages dépassent les coûts par une marge de 46 millions et 26 millions pour les deux scénarios, avec des ratios coûts-avantages de 5 et de 3 respectivement.

Production hydro-électrique

La production aux centrales Beauharnois et Les Cèdres est sensible aux fluctuations des débits du fleuve puisqu’il s’agit de centrales « au-fil-de-l’eau ». Suivant les scénarios retenus, la valeur des pertes s’établirait entre 52 millions et 89 millions (bien que ces résultats soient très sensibles au taux d'actualisation appliquée). L’amélioration de l’efficacité énergétique et une production accrue d’énergie ailleurs dans le parc de production pourraient être considérées comme mesures d’adaptation.

Nautisme et tourisme

Les bas niveaux limitent l’accès aux marinas et à certains secteurs de navigation, en plus d’occasionner plus de dommages aux embarcations. L'impact, évalué à partir de la valeur des journées de navigation potentiellement perdues, est estimé entre 64 M$ et 77 M$. Plusieurs options d’adaptation ont été identifiées, incluant des mesures techniques, organisationnelles et communicationnelles.

Eau potable

La capacité de production des usines de traitement d’eau potable puisant dans le Saint-Laurent est aussi sensibles aux niveaux d’eau. Deux des dix-huit usines étudiées sont considérées vulnérables et pourraient voir leur capacité de production limitée lors de périodes de faibles niveaux d’eau.

L'impact demeure cependant limité, se chiffrant à moins de 100k$. Les mesures d’adaptation proposées s’avèrent plus coûteuses que les impacts appréhendés, mais leur coût marginal pourrait être plus faible si elles étaient intégrées à des travaux de rénovation prévus par ailleurs.

Propriétés riveraines

La baisse des niveaux d’eau affecterait aussi la valeur foncière des propriétés riveraines. L’impact est évalué à environ 72 M$ pour les 4 300 propriétés avec un accès direct au Saint-Laurent dans la zone d’étude, ce qui correspond à une perte d’environ 2 % de la valeur des propriétés.

Conclusion

Cette étude régionale représente un premier pas important dans l’évaluation économique de l’adaptation à la baisse des niveaux d’eau du fleuve Saint-Laurent due aux changements climatiques. Elle montre effectivement que ces impacts peuvent avoir des conséquences non-négligeables compte tenu de la concentration, l'ampleur et la diversité des activités économiques et de la densité de la population qui dépendent du Saint-Laurent. Les analyses coûts-avantages indiquent que certaines mesures d’adaptation, pour le transport maritime et pour les services écosystémiques en particulier, pourraient être économiquement avantageuses et que plusieurs mesures pourraient aussi avoir des effets bénéfiques par ailleurs.

La complexité du système des Grands Lacs et du Saint-Laurent et l'évaluation des impacts économiques sur un horizon de 50 ans demeurent des défis importants à considérer pour réaliser de telles analyses. Des mises à jour régulières pour tenir compte de l'état des connaissances peuvent cependant aider à planifier l'adaptation.

Retombées pour l'adaptation

Retombées pour l'adaptation

Les acteurs «thématiques» pourront intégrer ces résultats afin de s’adapter, de même que les acteurs du développement économique régional, national et international;

Ce projet fournit une première estimation des impacts économiques potentiels des bas niveaux du fleuve Saint-Laurent sur six secteurs d’activités importants;

Il a permis le développement d’expertises et de collaborations autour des enjeux et défis de l’adaptation aux bas niveaux d’eau du Saint-Laurent.

Publications scientifiques

Date
Titre
Auteur
Type de document
Langue(s)
2016
Étude économique régionale des impacts potentiels des bas niveaux d’eau du fleuve Saint-Laurent dus…
Larrivée, C., Desjarlais, C., Roy, R., et Audet,…
Français
2016
La valeur économique de la pêche blanche et des services écosystémiques au lac Saint-Pierre :…
He, J., Poder, T., Dupras, J. et Enomana, H. J.
Français
2015
Mesure de l’impact économique des bas niveaux d’eau sur les valeurs foncières le long du fleuve…
Özdilek, Ü. et Revéret, J-P.
Français
2015
Étude économique régionale des impacts et de l’adaptation liés aux changements climatiques sur le…
Comtois, C., Slack. B. (
Français
2016
L’impact économique des changements climatiques sur la production hydroélectrique du Saint-Laurent
Desjarlais, C. et Da Silva, L.
Français
2015
Étude économique régionale des impacts et de l’adaptation liés aux changements climatiques sur le…
Chan, C.F., Coppens, C., Boisjoly, L., et…
Français
2016
Étude économique régionale des impacts et de l’adaptation liés aux changements climatiques sur le…
: Huard, D.
Français

Financeurs

Autres participants

  • AECOM

  • CIRRELT (UdeM)

  • Chaire de tourisme Transat (UQAM)

  • Hydro-Québec

  • Ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC)

  • Municipalités locales

  • Université de Montréal

  • Université de Sherbrooke 

Projets connexes

button back to top