Rés-Alliance: communauté de pratiques en adaptation aux changements hydroclimatiques

Chaque communauté participante a augmenté son autonomie pour faire face aux impacts des problématiques auxquelles elles sont exposées. Le projet a aussi permis de sensibiliser les municipalités et MRC aux impacts de certaines décisions en aménagement du territoire et gestion de l’eau.

Détails du projet
Programmation scientifique
Programmation 2014-2019
Thématique(s) et priorité(s)
Gestion de l’eau
Début et durée
Décembre 2016 • Décembre 2019
Statut du projet
Terminé
 
Responsable(s) scientifique(s)
Marc-André Demers
ROBVQ
Antoine Verville
ROBVQ

Contexte

Les Organismes de bassins versants  du Québec s’intéressent à l’adaptation aux changements hydroclimatiques et au renforcement de la résilience depuis 2009. Ils accompagnent des collectivités autour de ces enjeux.

Le ROBVQ, quant à lui, a assuré la codirection d’une Alliance de recherche sur les défis des communautés face aux changements climatiques (ARUC-DCC) et a coordonné le développement d’une boîte à outils sur l’intégration de la variabilité climatique dans les plans directeurs de l’eau.

Bâtissant sur ces acquis, le ROBVQ a assuré la coordination de la Rés-Alliance, une communauté de pratiques en adaptation aux changements hydroclimatiques regroupant des OBV, des communautés et plusieurs partenaires scientifiques et techniques.

Objectif(s)

  • Appuyer les communautés adhérentes dans leur processus de planification et dans la mise en oeuvre de solutions concrètes aux risques hydroclimatiques;

  • Contribuer à la multiplication des bonnes pratiques en adaptation aux changements hydroclimatiques;

  • Assurer la convergence et le transfert de résultats de recherche scientifique et d’expériences pratiques;

  • Renforcer le rôle de soutien joué par les OBV auprès des municipalités et des instances locales.

Démarche

  • Mobilisation de huit communautés leader suivant une démarche d’adaptation similaire avec le soutien de l’OBV présent sur de leur territoire;

  • Recrutement d’autres communautés qui entament ou suivent une démarche similaire;

  • Développement d’outils de soutien à l’intention des communautés par le biais de formations, d’occasions de partage d’expériences et de transfert des connaissances;

  • Diffusion des outils développés et des connaissances acquises par le noyau leader à toutes communautés adhérentes;

  • Collaboration avec des partenaires scientifiques et techniques en vue de centraliser les connaissances et les outils d’adaptation;

  • Mise en relation d’experts et d’OBV pour répondre aux besoins particuliers des communautés leader.

Résultats

Les petites et moyennes municipalités constituaient le public cible de la communauté de pratique. En tout, ce sont 31 municipalités (locales et régionales), réparties au sein de 12 régions administratives différentes ainsi que 2 organismes et 1 communauté autochtone qui se sont engagés dans le projet.

Les 8 communautés leader, avec le soutien de leur OBV, ont réalisé une même démarche comportant un portrait de leur territoire au regard de la problématique à laquelle elles font face, un diagnostic incluant une évaluation de leurs vulnérabilités actuelles et futures et un plan d’adaptation répondant aux enjeux de leur territoire.

Cette démarche a servi d’exemple pour les autres organisations municipales qui se sont jointes à la communauté de pratique. Les deux principales problématiques ciblées par les communautés dans le cadre de la Rés-Alliance sont les inondations et la protection des sources d’eau potable.

Image 1

Image 1. Un jardin de pluie mis en place par la communauté de Matapédia-Restigouche

Pour soutenir les communautés dans leur démarche d’adaptation, le ROBVQ a développé et mis à disposition des collectivités un certain nombre d’outils visant notamment l’analyse de réseau social et le suivi des attentes et des engagements des membres des communautés ou encore le transfert de connaissances.

Le ROBVQ a ainsi produit huit entretiens avec des élus aux prises avec la question de l’adaptation aux changements climatiques, cinq capsules vidéo d’études de cas, cinq capsules « Dans les coulisses » réalisées en marge du congrès sur les inondations de février 2017, trois « Cafés avec une experte », cinq Rés-Alliance podcasts et neuf infolettres. Le tout étant diffusé sur un site web dédié au projet.

On trouve aussi sur ce site une description des réalisations des huit communautés leaders dont voici un exemple. La communauté de Matapédia-Restigouche englobe Sayabec, Val-Brillant, Amqui, Lac-au-Saumon, Causapscal, Ste-Florence, et Matapédia et deux organismes en lien avec le saumon. Ces sept municipalités riveraines sont confrontées à l’apport des sédiments de leur zone habitée mettant à risque l’intégrité de l’habitat du saumon, une ressource économique et un patrimoine essentiel au bassin versant. Accompagnées par l'OBV Matapédia-Restigouche, elles ont co-élaboré des outils pour favoriser une cohabitation pérenne entre le saumon et les zones habitées tels qu’un cadre modulable d’une politique de gestion durable des eaux, un recueil pour la mise en oeuvre, une modélisation pour prioriser les aires de drainage urbaines et les secteurs d’activité qui seront les plus nuisibles avec les changements climatiques ainsi que des modèles concrets de gestion durable des eaux de pluie pour inspirer les voisins.

Le ROBVQ a aussi organisé en 2019 le Grand Forum des communautés résilientes en collaboration avec le Réseau Québec Maritime et le Marine Environmental Observation, Prediction and Response Network. Rassemblant 271 personnes, cet évènement visait à inspirer les participants à travailler ensemble pour mieux répondre collectivement aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques générés par les changements climatiques.

Retombées pour l'adaptation

La démarche pour élaborer un plan d’adaptation a été validée par les membres de RésAlliance.

Chaque communauté participante a augmenté son autonomie pour faire face aux impacts des problématiques auxquelles elles sont exposées.

Le projet a permis de sensibiliser les municipalités et MRC aux impacts de certaines décisions en aménagement du territoire et gestion de l’eau.

Le projet a également permis de faire émerger une compréhension commune des défis et pistes d’action prioritaires pour soutenir la résilience des communautés, une étape qui découle de l’appel à l’action du grand forum.

Publications scientifiques

Date
Titre
Auteur
Type de document
Langue(s)
2020
RésAlliance, rapport de fin de projet
Schaldembrand, C.
Français

Financeurs

La contribution d’Ouranos dans ce projet est sous forme d’expertise

Autres participants

  • Organismes de bassins versants du Québec

  • Municipalités

  • Brock University

  • Concert’eau

  • Institut national de la santé publique du Québec

  • Ministère de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques

  • Université Concordia

  • Université de Montréal

  • Université du Québec à Trois-Rivières

  • Université du Québec à Chicoutimi

  • Université du Québec à Rimouski

  • Université Laval

  • École de technologie supérieure

Projets connexes

button back to top