Analyse coûts-avantages de l’adaptation aux inondations riveraines

Les résultats préliminaires de l’analyse coûts-avantages ont soutenu les objectifs de conservation des milieux hydriques et humides dans la mise à jour du plan directeur de l’eau du COBARIC et le plan régional des milieux humides et hydriques de Chaudière-Appalaches.

Détails du projet
Programmation scientifique
Programmation 2014-2019
Thématique(s) et priorité(s)
Gestion de l’eau
Début et durée
Juin 2018 • Août 2021
Statut du projet
Terminé
 
Responsable(s) scientifique(s)
Ursule Boyer-Villemaire
Ouranos

Contexte

Les inondations des dernières années au Québec et l’événement torrentiel de juin 2015 en Estrie remettent en cause les usages anthropiques en zone à risque et mettent en évidence la vulnérabilité de plusieurs communautés.

Appuyée par Ressources naturelles Canada, le Gouvernement du Québec et la Fédération Canadienne des municipalités, Ouranos a entrepris le projet de recherche Analyse des coûts-avantages des options d’adaptation aux inondations et aléas fluviaux en contexte de changements climatiques, afin d’outiller les communautés pour prendre des décisions éclairées en matière de gestion des risques d’inondations et liés aux rivières.

Ce projet comporte un guide méthodologique et deux études de cas d’analyses coûts-avantages: 1) la rivière Coaticook à Compton et 2) l’ensemble du bassin versant de la rivière Chaudière.

Objectif(s)

Quantifier les coûts et les avantages de différents scénarios d’adaptation visant à réduire et gérer les risques reliés aux inondations et aléas fluviaux dans deux études de cas: la rivière Coaticook à Compton et l’ensemble du bassin versant de la rivière Chaudière.

Démarche

Ce projet fait converger les méthodologies d’analyses coûts-avantages (ACA), réalisées auparavant au Québec et ailleurs, et l’analyse de risque (basée sur ISO 31000), soutenue par un cadre participatif dans une perspective multialéas, en cinq grandes étapes :

  • Le design de l’étude;

  • La mobilisation des parties prenantes au projet;

  • L’analyse de risque;

  • La scénarisation des stratégies d’adaptation;

  • La réalisation des ACA et ses analyses complémentaires (sensibilité, distribution et risques résiduels).

La prise de décisions s’appuie sur une chaîne de modélisation multidisciplinaire : scénarios climatiques, modélisation hydrologique et hydraulique, évaluation socio-économique et modélisation des services écosystémiques.

Résultats

Étude de cas rivière Coaticook à Compton

L’analyse de risque montre une valeur totale de terrains et bâtiments exposés aux aléas fluviaux de 12,2 M$, dont 18 bâtiments résidentiels potentiellement exposés à au moins un aléa fluvial. Les résultats de l’ACA (Figure 1) indiquent clairement que pour la société, le scénario le plus avantageux économiquement lors des 50 prochaines années est l’approche de mobilité de la rivière, dans un étroit corridor multi-aléas, avec adaptation des usages dans les secteurs à risque moindre. Il s’agit d’une option sans regret, c’est-à-dire, rentable face à l’incertitude des risques climatiques.

Figure 1

Figure 1 : Bilan des coûts et avantages sur 50 ans des différents scénarios d'adaptation comparés au scénario de référence, pour l'étude de cas de la rivière Coaticook à Compton (RCP 4.5). STA-DG : stabilisation avec dragage, STA-acc : Stabilisation acceptable, MOB-eff : mobilité efficace, MOB-hyb : mobilité hydride, PRA : adaptation des pratiques agricoles, MOB-hyb+PRA : mobilité hybride et adaptation des pratiques agricoles

Étude de cas du bassin versant de la rivière Chaudière

Malgré les relocalisations déjà effectuées, l’analyse de risque montre une valeur totale des terrains et bâtiments exposés aux inondations en eau libre à 273 805 M$. Cela représente plus de 2000 personnes sinistrées potentielles. Les résultats de l’ACA (Figure 2) indiquent clairement que les deux scénarios les plus avantageux économiquement pour l’ensemble de la société au cours des 50 prochaines années concilient les usages anthropiques et naturels par les mesures de relocalisation et d’immunisation des bâtiments résidentiels et commerciaux, combinées à la restauration de milieux humides et hydriques. En particulier, l’option de distribuer stratégiquement sur le territoire les milieux hydriques et humides pour renforcer la connectivité des habitats riverains s’avère plus robuste face aux risques résiduels.

Figure 2

Figure 2 : Bilan des coûts et avantages sur 50 ans des différents scénarios d'adaptation, comparé au scénario de référence, pour l'étude du bassin versant de la rivière Chaudière (RCP 4.5). MHH-ACC : milieux humides et hydriques acceptables, MHH-EFF : milieux humides et hydriques efficaces, IMM_COLL : immunisation collective (endiguement), MHH_acc + IMM_ind : milieux humides et hydriques acceptables et immunisation individuelle, MHH_dis + IMM_ind : milieux humides et hydriques distribués et immunisation individuelle.

Dans les deux études de cas, il était plus rentable de réduire la vulnérabilité (les usages) que de réduire l’aléa (contrôle des niveaux d’eau). Les solutions les plus rentables présentaient un équilibre entre l’efficacité, le coût des mesures et les bénéfices écosystémiques. La mise en œuvre de l’adaptation suscite des enjeux de société liées à la distribution des impacts entre acteurs, à la faisabilité de mise en œuvre des infrastructures naturelles comme solution d’adaptation et à la perte de terrains agricoles dans les secteurs multi-aléas à forte probabilité. Cela appelle des arrimages règlementaires.

Cette étude révèle des opportunités d’adaptation liées à l’utilisation de la banque de compensations milieux humides et hydriques pour réduire les dommages liés aux rivières et à la diversification de l’économie régionale par les infrastructures vertes.

 

Retombées pour l'adaptation

Les résultats préliminaires de l’ACA ont soutenu les objectifs de conservation des milieux hydriques et humides dans la mise à jour du plan directeur de l’eau du COBARIC et le plan régional des milieux humides et hydriques de Chaudière-Appalaches.

Une formation sur la méthode a été offerte aux membres du Regroupement des organismes de bassin-versant pour s’approprier les savoirs et compétences.

Les résultats, méthodes et expertises sont valorisés dans la transformation réglementaire liée à la gestion des risques d’inondation et l’implantation des bureaux de projet inondations.

Le guide méthodologique outillera les communautés exposées aux aléas fluviaux pour produire des analyses coûts-avantages d'options d'adaptation en contexte de changements climatiques.

Publications scientifiques

Date
Titre
Auteur
Type de document
Langue(s)
2022
Présentation sommaire du projet et des résultats
Boyer-Villemaire, U.
Français
2022
Présentation des résultats : Analyse coûts-avantages de l’adaptation aux inondations et aux risques…
Boyer-Villemaire, U., Lamy, A.; Desjardins, R.;…
Français
2021
Guide méthodologique d’analyse coûts-avantages des options d’adaptation aux inondations et aléas…
: Boyer-Villemaire, U., Simard, C., Lamy, A.,…
Français
2021
Bassin versant de la rivière Chaudière : analyse coûts-avantages des options d’adaptation aux…
Boyer-Villemaire, U., Lamy, A., Desjardins, R.,…
Français
2021
Bassin versant de la rivière Chaudière : analyse coûts-avantages des options d’adaptation aux…
Boyer-Villemaire, U., Lamy, A., Desjardins, R.,…
Français
2021
Rivière Coaticook à Compton : analyse coûts-avantages des options d’adaptation aux inondations et…
Boyer-Villemaire, U., Lamy, A., Desjardins, R.,…
Français
2021
Rivière Coaticook à Compton : analyse coûts-avantages des options d’adaptation aux inondations et…
Boyer-Villemaire, U., Lamy, A., Desjardins, R.,…
Français
2021
Analyse coûts-avantages inondations riveraines
Boyer-Villemaire, U., Bizhanimanzar, M.; Leconte,…
Français

Financeurs

Autres participants

  • ROBVQ

  • COBARIC

  • COGESAF

  • Université de Sherbrooke

  • Université du Québec à Montréal

Projets connexes

button back to top