en
fr

Informations

Inscrivez-vous au réseau Ouranos pour rester informé des opportunités et des nouvelles.

S’inscrire au réseau

Publications

Tout sur les dernières publications et nouvelles d'Ouranos.
Découvrez toutes les publications >

Nouvelles

30 Nov, 2021

COP26 : occasions d’échanges et de partages pour Ouranos

Lire la suite
29 Nov, 2021

Webinaire sur la résilience du secteur énergétique

Lire la suite
28 Oct, 2021

Webinaire – Science du climat : événements extrêmes et résolution des modèles climatiques

Lire la suite

 

Les changements climatiques s’accélèrent et s’intensifient

Nouvelle |09.08.2021

Près de 8 ans après son dernier rapport, le groupe de travail n.1 du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) publie aujourd’hui une nouvelle synthèse exhaustive réaffirmant l’ampleur des changements climatiques en cours et à venir. Le document, écrit par quelque 230 scientifiques, entériné par les gouvernements de 195 pays et citant plus de 14 000 références, souligne que les bouleversements du système climatique actuel sont sans précédent, que les changements climatiques s’accélèrent partout sur la planète, y compris les extrêmes climatiques, et que les répercussions de l’activité humaine sont sans équivoque.

Le Québec n’est pas épargné

Ce rapport est d’autant plus important que de nombreuses régions du Québec doivent gérer les conséquences sociales et économiques de conditions climatiques exceptionnelles, et ce depuis plus de 20 ans. Ce fut d’ailleurs visible dans la dernière année avec de nombreux événements climatiques extrêmes (canicules, records de température, feux de forêt) qui ont une incidence directe sur l’activité économique, la sécurité et la santé des populations, l’équilibre des écosystèmes et les infrastructures.

Ce rapport souligne que, malgré les efforts de réduction des gaz à effet de serre (GES) pour stabiliser et limiter les changements climatiques, les bénéfices devront attendre 20 à 30 ans avant d’être perceptibles. Selon tous les scénarios, même les plus optimistes, la température ne cessera d’augmenter jusqu’en 2050. Il est donc inévitable que ces impacts liés aux changements climatiques aillent en s’amplifiant. « Le Québec doit s’assurer de réduire les émissions de GES afin d’éviter un emballement climatique majeur à long terme, mais également mettre en œuvre des solutions d’adaptation pour apprendre à vivre dans la nouvelle réalité climatique qui s’installe », souligne Alain Bourque, directeur général d’Ouranos.

Consulter le rapport du GIEC

Restez informé

En rejoignant le réseau élargi Ouranos, vous recevrez l'infolettre trimestrielle ainsi que des opportunités.