en
fr

Informations

Inscrivez-vous au réseau Ouranos pour rester informé des opportunités et des nouvelles.

S’inscrire au réseau

Publications

Tout sur les dernières publications et nouvelles d'Ouranos.
Découvrez toutes les publications >

Nouvelles

12 Jan, 2022

Webinaire | Innovation sociale

Lire la suite
11 Jan, 2022

Appel à propositions | Conséquences d’un manque d’eau sévère au Québec

Lire la suite
10 Jan, 2022

Stages d’été en Science du climat et services climatiques

Lire la suite

 

Record de température en 2015 et fort probablement en 2016…qu’en serait-il de 2017?

Blogue |04.10.2016

L’année 2015 a battu tous les records de température à la surface terrestre et elle devrait être détrônée par 2016. Faut-il s’attendre à ce qu’il en soit de même pour 2017 ?

Et bien non. Sans être devin, ni même utiliser des modèles, il est tout à fait justifié de dire que 2017 sera fort probablement moins chaude que 2015 et 2016. Mais ça ne signifie surtout pas que les changements climatiques vont prendre une pause. En fait, ce n’est pas aussi simple… comme toujours!

L’effet des changements climatiques sur le climat constitue une tendance lourde. Pour cette raison, nous pouvons dire que la moyenne des températures en surface du globe des 30 prochaines années sera plus élevée que celle des 30 dernières années. Et, tant qu’il n’y aura pas diminution significative des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, cette tendance au réchauffement restera.
nasa
Cette augmentation graduelle des températures s’ajoute à la variabilité interannuelle du climat, fruit de la diversité des conditions météorologiques qui fluctuent naturellement d’une année à l’autre. Parmi les multiples causes de la variabilité, le phénomène El Niño fait nettement pencher la balance vers des températures chaudes. La fin de 2015 et le début de 2016 ont été marqués par un fort El Niño, suffisamment vigoureux pour que son effet, combiné à la tendance lourde des changements climatiques, produise les deux années les plus chaudes. Mais voilà, El Niño est terminé, et le prochain épisode ne surviendra que dans quelques années. Sans l’influence d’El Niño, 2017 sera (fort probablement) moins chaude que 2015 et 2016, mais subira néanmoins l’effet des changements climatiques !

Envie d’en savoir plus sur El Niño? N’hésitez pas à lire le texte écrit par nos chercheurs alors que l’épisode 2015-2016 ne faisait que s’annoncer.

Référence : http://www.nasa.gov/feature/goddard/2016/climate-trends-continue-to-break-records

Restez informé

En rejoignant le réseau élargi Ouranos, vous recevrez l'infolettre trimestrielle ainsi que des opportunités.